FAIRE SES DEVOIRS

Faire ses devoirs: s’il y a une chose qu’on peut garantir, c’est que personne ne les fera à notre place. En tant que Cycliste Utilitaire, chaque fois qu’on subit une voie de faits motorisée nous avons le devoir de tenter de sensibiliser le conducteur(trice), de faire rédiger un rapport de police et de faire une plainte à l’Ombudsman (http://www.protecteurducitoyen.qc.ca) selon le cas. En tant que Cycliste Utilitaire nous avons aussi le devoir d’être visible et suffisamment respectueux du Code de la Sécurité Routière et du Code du Bon-Sens Routier. En tant que Cycliste Utilitaire nous avons un devoir de Solidarité envers notre Collectif Global par la signature de pétitions, la participation aux activités de manifestation et de diffusion d’information Cyclistes Utilitaires etc. Nous avons le devoir de faire obstacle à tout ce qui nuit à notre cause et de promouvoir tout ce qui lui est utile.  En faisant tous nos devoirs, la « société » nous accordera (même s’il faut lui rouler sur les orteils de temps à autre)  une bonne note, nous bénéficierons de beaucoup plus de services qu’actuellement et rejoindrons les acquis de villes plus vélo-avancées que les nôtres. Imaginez un instant une ville ou tout se passe en vélo, absolument tout sans aucun motorisé nulle part… Pensez-vous vraiment que ce sera la liberté de circulation totale sans aucun stop ni feux de circulation avec les infrastructures cartésiennes urbaines actuelles ? Vraiment ? Allez, faisons nos devoirs, le temps de se plaindre, d’être indifférent ou de faire cavalier seul est dépassé.

Comments are closed.