CRUELLE ABSENCE D’ACCOTEMENTS

Cruelle absence d’accotement: depuis de nombreuses décennies, les statistiques citées par John Forester (aux USA) et partout ailleurs dans le monde le montrent mortellement. IL EST TRÈS DANGEUREUX DE ROULER À VÉLO SUR UNE ROUTE (ou la limite de vitesse est de 70 Km/h et +) ET DE NE PAS ÊTRE SUR LA VOIE D’ACCOTEMENT. Si une telle voie d’accotement n’existe pas, ÉVITEZ CETTE ROUTE.  Seulement au Québec à la mi mai 2010, il y a eu 5 décès de cyclistes en quelques jours sur ces routes sans accotements. Une vraie hécatombe. L’an passé dans la même région de Rougemont, Isabelle Maréchal (émission Enquête de RDI) a failli y laisser sa peau. Chaque année la tragédie se répète sur ces routes où les cyclistes méconnaissent ou ignorent le danger. Ne choisissez pas de faire partie de ces statistiques. EVITEZ LES ROUTES SANS VOIE D’ACCOTEMENT SI VOUS TENEZ À LA VIE ! Tous les cyclistes d’expérience le savent. Il faut que TOUS les cyclistes l’apprennent. Il faut que toutes ces routes AIENT UN ACCOTEMENT CYCLABLE ASPHALTÉ. Interpellez vos élus municipaux et provinciaux pour que la voirie reçoive la commande et que ce facteur de sécurité s’ajoute aux récents gains Québécois de ce mois-ci dans le CSR soit: amande de 200$ à 300$ pour emportièrage et distance requise de 1 mètre ou 1.5 mètre pour dépasser un cycliste selon la limite de vitesse permise (50Km et moins ou 60Km et plus). http://quebec.huffingtonpost.ca/2016/05/12/loi-securite-velo_n_9937754.html – http://reporterre.net/Les-voitures-doivent-rester-a-plus  Et un gros merci à Pierre-Luc Auclair (Coalition Vélo Montréal) et Pierre Rogué (Une porte, une vie) qui ont milité fort auprès du ministre du transport pour expliquer la problématique et proposer des améliorations vitales à la sécurité des cyclistes.

Comments are closed.