Le DIKTAT des INTERSECTIONS

Le diktat des intersections: Le chemin le  plus court entre deux points c’est la ligne droite. Si une droite croise une autre mais à une hauteur différente on a un viaduc qui conserve le chemin le plus court pour chacune des droites. Mais sur le même plan, cela fait une intersection qui nécessite la gestion du trafic au point de croisement. À petit volume de trafic, le stop est préférable. À grand volume de trafic les feux de circulations sont préférables, idéalement intelligents (tient compte du volume de chaque côté et ajuste le temps en conséquence des vertes et des rouges). Dans les deux cas, la vitesse moyenne d’un véhicule est nettement ralentie d’un point A à un point X. Le rondpoint est un bon compromis mais pour le vélo, il serait avantageux qu’il ne soit pas au même plan que le celui des véhicules à moteur, question de sécurité. On obtient un meilleur temps de déplacement sans subir le « diktat des intersections » pour tous les usagers de la route. Un rondpoint superposé où le trafic motorisé passe par le rondpoint du haut alors que le trafic actif passe par le rondpoint du bas. Avec un parc en prime au centre !

Rondpoints superposés

Comments are closed.