LMERPES

LMERPES: Loi du Moindre Effort, Recherche du Plaisir, Évitement de la Souffrance. Une nouvelle philosophie épicurienne ? Non, simplement les lois biologiques de base du vivant. Elle explique en bonne partie pourquoi le « char » est plus utilisé par Homo Modernus que le vélo. Tant que ce sera moins « forçant », plus plaisant et accessible et permettra d’éviter la pluie, le froid, la détestable « lenteur » de se déplacer sur de plus grandes distances en solo ou en famille, le « char » sera le choix privilégié et en second lieu le transport en commun motorisé. Brandir le caractère homicidaire, écopathe et égophyle du « char », même tous chiffres à l’appui, n’atteindra jamais la masse parce que la masse est inconsciemment atteinte d’un virus: le LMERPES. La minorité Cyclophyle Québécoise étant estimée à moins de 2% et n’étant pas au pouvoir, elle subit inexorablement le diktat de cette masse malgré les petites avancées urbaines ici et là. Heureusement il y a les « mordus », les militants et les bénévoles qui veillent au grain pour garder le flambeau du vivant allumé laissant l’image du bio-possible dans la jungle technomaniaque des zombies suicidophyles qui s’ignorent.

Comments are closed.