Les EXTRÉMITÉS et L’HIVER

Les extrémités et l’hiver: outre le visage (yeux inclus) et le cou qu’on protège avec une cagoule, des lunettes de ski et un casque peu ou pas ventilé, les doigts et les orteils sont aussi très vulnérables au engelures. Il faut bien les protéger pour apprécier le vélo par un froid sibérien. Les mitaines et les plus récentes semi-mitaines conservent mieux la chaleur des doigts que les gants. La bande réflectrrice est recommandée car elle augmente la visibilité du Cyclomobiliste le soir (sécurité). Il existe même des couvre-guidons pour améliorer le confort mais leur popularité est discutable.

Semi mitaine

Pour les pieds, une semelle isolante dans la bottine ajoute à la protection contre le froid. Pour les fragiles orteils, un vieux truc consiste à couper l’extrémité de deux bas en polar ou en laine compacte et les insérer (ou mieux, les coudre) au bout de deux autres bas chauds. Les bas de vélo d’été font aussi l’affaire. À moins de trouver des bas spécialement doublés aux orteils (souvent ce n’est qu’une couleur différente de  tissus). Le  polar ou les équivalents tiennent mieux au chaud. Le pied doit à la fois respirer et être tenu au chaud pour une protection maximum contre le froid. Une bottine trop étroite au pied lui communique plus le froid. En général, du pas cher c’est pas chaud ! Finalement, une fois réchauffé, le sang circule mieux et les extrémités en bénéficient d’autant.

Vélo d'hiver 101

Comments are closed.