CÂBLES et CÂBLES

Câbles et câbles: Tous les câbles de vélos ne sont pas créés égaux. Il y en a en acier, d’autres en acier inoxydable, d’autres en acier recouvert de teflon. Certains aciers sont de moindre qualité. Les câbles de changement de vitesse n’offrent pas de légère extensibilité contrairement aux câbles de freins (heureusement !). Certaines gaines s’arriment mieux que d’autres avec certains câbles. Et le diamètre du câble varie selon le type d’utilisation. Pour un vélo de grandes distances, la légèreté est la toute première considération. Pour un vélo 3 saisons froides ce qui est primordial c’est la fiabilité. Un câble standard en acier n’est pas idéal car la rouille s’installera sur le câble et il y aura des dépôts sur la gaine (à moins d’une lubrification en profondeur régulière). Cela finit par empêcher le déplacement du câble dans la gaine en bloquant la fonctionnalité qui y est attachée (freins, vitesses). Il est donc fréquent de changer presque annuellement ces câbles et les gaines qui vont avec. Ils sont par contre peu dispendieux si vous faites une lubrification en profondeur vous-même au début de l’automne et au début du printemps. Un autre option (pour le vélo 3 saisons froides) est d’installer des câbles vraiment conçus pour ne pas rouiller. Ils sont insensibles à  la rouille, ne nécéssitent pas d’entretien et sont à la fois plus fiables et sécuritaires qu’un câble bas de gamme mal ou non entretenu. Si vous êtes prêts à mettre 30$ ou plus pour une paire de câbles haute fiabilité (ex: JagWire ou un équivalent), vous aurez l’esprit tranquille pour bien des saisons froides, sans dépenser du temps d’entretien !

Comments are closed.