INDUCTION

Induction: intimement associé avec le Caméléonisme et le Subliminisme, l’induction est le mouvement qui en induit un autre (réaction-réponse). Cette réaction peut être immédiate, neutre ou reportée après accumulation. Observez la réaction de votre entourage mobiliste selon votre comportement au volant de votre vélo. Observez bien l’effet de votre cadence de pédalage, de votre conduite serpentine ou rectiligne, de votre empressement ou de votre air détendu selon l’heure du jour ou du soir, de votre respect ou non des feux de circulation, de l’endroit où vous circulez, etc. Y-a-t-il une réaction immédiate perceptible, détectez-vous l’indifférence ou encore, sentez-vous qu’un « karma » s’accumule pour la collectivité cycliste et sera déversé plus tard sur des cyclistes au hasard ? Positif, neutre ou négatif ce karma induit rencontre après rencontre impersonnelle sur la rue entre Cyclomobiliste et automobiliste ? Faites cette introspection personnelle. Il y a malheureusement encore des « j’m’en kriss » qui préfèrent induire du négatif dans la tête des pétrosaures et ça finit par retomber de temps à autre sur les « j’y porte attention ». Heureusement l’induction positive contre-balance le négatif accumulé et diminue l’insécurité du rapport « poids-mouche / 1 tonne de métal » vécu par les cyclistes urbains ! Psychologie comportementale ? Un peu, mais surtout Vélologique !

Comments are closed.