LUBRIFICATION 101

Lubrification 101: pour rouler plus et forcer moins (ne pas perdre des Watts d’énergie dans les résistances) il est crucial de réduire au minimum toute résistance. Un des essentiels est la bonne lubrification. Il importe que l’huile ne devienne pas « gommante » après un certain temps ou encore qu’elle ne sèche pas en dépôts. Dans les deux cas cela augmente la résistance au roulement des pièces. « Bérings » de roues et de pédalier, roulettes de dérailleur arrière, attache de chaînon de chaîne et pédalier doivent rouler sans aucun effort. À effort égal, on peut gagner plusieurs Km/h de vitesse une fois toutes ces composantes bien lubrifiées. On prévient aussi la rouille sur certaines pièces essentielles au roulement comme la chaîne et les billes de roulement des roues métalliques. Il y a bien sûr les huiles spécifiques à vélo (souvent dispendieuses) selon les usages (pluie, sec etc.) qui sont utilisées. Mais les coyottes urbain(e)s ont des trucs plus économiques et efficaces comme l’huile à transmission, l’huile synthétique à moteur, le Gigaloo ou le PL-100. Plus épaisse l’huile, plus durable elle sera mais les huiles plus fluides offrent un peu moins de résistance. Pour l’hiver et les semaines avant ou après, l’huile synthétique est très efficace. Pour la saison sèche, un lubrifiant plus fluide ramasse moins la poussière et habituellement tache moins.

Comments are closed.