COQUES et COQUINS

Coques et coquins: la force principale du Cyclomobilisme est son esprit innovateur et intégrateur de technologies cyclables pour se déplacer. VCT, vélo de montagne, vélo de course, VPA, trike, vélo avec habitacle (coque rigide ou souple), utilisation de la micro-motorisation électrique etc. Il utilise tout ce qui se base sur le vélo (excluant les moteurs à carburants fossiles). Les vélos à coques rigides offrent les avantages de l’aérodynamisme (aller plus vite sur le plat) et la protection contre les intempéries. Mais ils triplent facilement le poids du cyclo-véhicule le rendant très lourd et lent dans les montées de côtes. C’est pourquoi ils ont tendance à utiliser une motorisation électrique d’appoint. Sans apport micro-motorisé, le cycliste recherche un vélo léger mais se prive d’un des avantages du CHAR, l’habitacle climatisé. Quel(le) Cycliste Utilitaire n’aimerait pas être dans une coque climatisée en hiver à -20 Celsius ? Ou encore quand il tombe des clous ? Ou encore quand il (elle) se bat pour avancer contre un vent de 30 Km/h ou plus ? Faut-il abandonner le vélo pour autant ? Non, les coquins utilisent des vélos à coques comme le Go-One États-Unien, l’Aero Hollandais ou le Bluevelo Canadien (un des modèles en image ci-dessous). L’avenir proche amenant la Descente Énergétique appartient aux coquins mobiles !

Comments are closed.