L’UTILITARISME du PLIANT

L’utilitarisme du Pliant: il s’agit du vélo pliant bien sûr. Similairement aux VPA, le prix est un peu supérieur à celui des vélos réguliers (VCT) pour une qualité équivalente mais le Pliant permet une chose unique: l’utilisation des transports en commun aux heures de pointe avec lui à nos côtés ! Il élimine des problématiques qui restreignent l’utilisation du vélo comme moyen de transport: peur du vandalisme ou du vol (laisser son vélo garé sans surveillance), impossibilité de transporter son vélo dans un transport en commun aux heures de pointes, manque de place à son appartement pour y ranger son vélo (donc on s’en prive) etc. Il s’embarque aisément dans une voiture même sous-compacte ouvrant l’option « combo-transport » pour les banlieusards futés (stationnement sans frais plus loin du travail, reste du trajet en Pliant pour la forme à temps de parcours résiduel comparable à celui de le faire en « char ») Selon le modèle, il y en a aussi de très rapides. Aussi, calculez qu’avec un Pliant point besoin de support à vélo sur l’auto (économie) pour le transporter. Pensez pratique, c’est un investissement. Faites le calcul de ce que ça vous coûte actuellement de ne pas en avoir un (frais de stationnement au centre-ville, frais de transports, essence, temps dans les bouchons, etc). Avez-vous vraiment les moyens de vous en passer ?

Comments are closed.