TYPE CHEVAL ou TYPE CAROSSE ?

Type cheval ou type carrosse ? Avant l’ère industrielle, les déplacements inter-villages se faisaient surtout à cheval. Les plus riches (et les plus frileux !) pouvaient se payer des carrosses leur donnant une protection contre les intempéries et leur permettait de transporter plus de charge utile. Mais ceux qui se déplaçaient à cheval étaient plus rapides, souvent plus jeunes et avaient moins besoin de belles routes, ou même de route ! Quand le vélo est arrivé, le moteur existait déjà pour les trains, ces nouveaux gros-carrosses mobiles de la classe marchande montante. Ils avaient l’avantage du transport de charges énormes (pour des profits énormes), plus la vitesse mais manquaient de flexibilité pour leurs déplacements limités aux rails. Les cyclistes se sont naturellement identifiés au transport à cheval par la position et l’agilité et les futurs automobilistes s’identifieront naturellement au carrosse par leurs automobiles. Les uns (cyclistes) hériteront du caractère agile, libertaire et chevaleresque de la conduite à cheval, les autres (automobilistes) du caractère plus structuré, plus classe supérieure et moins saute-partout de la conduite du carrosse (quoique cela soit très variable selon l’âge et le type de « char »). Bien sûr tout cela est caricatural et aucunement scientifique mais à y regarder de plus près on peu distinguer les deux tendances socio-transportatives naturelles. Quand on ne traîne pas une tonne autour de soi, on voit le transport différemment. Mais il y a des cyclistes plus type carrosse que d’autres: les VPhistes par leur position assise de type carrosse, ou tous ceux qui considèrent que le Code de la Sécurité Routière les concerne. Mais beaucoup de motocyclistes ont une forte propension à être du type cheval. Le sempiternel débat cyclistes/automobilistes est un reflet de l’affrontement insoluble de ces deux types sociologiques fondamentaux: type cheval / type carrosse. De quel type êtes vous ?

Comments are closed.