ENGRENAGES et RATIOS

Engrenages et ratios: il est utile d’avoir un moyen de savoir quel sera le ratio d’engrenages quand on achète un nouveau vélo ou qu’on veut changer les pignons ou les plateaux. On peut calculer le nombre de coup de pédales sur une distance étalon (le plus de coups de pédales = le plus de facilité mais le moins de vitesse soit les « petites vitesses », ce qui est parfait pour monter les côtes ou pédaler dans la sloche et la boue). Une autre méthode est le calcul (D * Pl/Pi). Diamètre de la roue (en pouces) multiplié par le nombre de dents du plateau divisé par le nombre de dents du pignon. Exemple: j’ai un vélo de ville genre « vélo de montagne » et je pédale sur le plateau à 30 dents et le pignon à 14 dents, formule: (26″ * 30/14) = 57.5. Si je change le pignon à 28 dents cela me donnera (26″ * 30/28) = 27.9. Plus le chiffre résultant est petit, plus je donne de coups de pédales au mètre, c’est-à-dire que moins mon coup de pédale se traduit en distance parcourue (bien que ce résultat ne soit qu’un rapport indicatif et non le nombre de coups de pédales) ce qui est parfait pour obtenir de la force pour monter les côtes ou les faux-plats ascendants. En résumé, voilà pourquoi les vélos de route et de course ont des plateaux avec beaucoup de dents et des pignons avec très peu de dents et le contraire pour les vélos de montagnes ou de travail. Le vélo urbain tout usage sera quelque part entre les deux en ayant une plage « petites vitesses » – « grandes vitesses » étendue.

Crankset

Comments are closed.