25% à 66% PAR LES MICRO-PARTICULES

25% à 66% par les microparticules: au radio-journal de 7h30 de la radio de Radio-Canada, le 3 février 2011, on annonce qu’un chercheur Montréalais à compilé des statistiques sanitaires de différentes sources et en est arrivé au résultat suivant: environ 25% des maladies cardiovasculaires sont causées par les micro-particules en suspension dans l’air issues de la pollution automobile principalement. Ces micro-particules ne sont pas filtrées par les bronches et passent donc directement dans le sang provoquant des dépôts dans les vaisseaux sanguins provoquant une forme de sclérose néfaste pour le système cardiovasculaire des citadins. Une étude plus récente présenté à l’émission Découverte (Radio-Canada) avec Charles Tissere le 24 avril 2016 conclut plutôt à 2/3 des crises cardiaques causées par cette pollution ! Cette même pollution de l’air urbain augmente aussi les cancers du sein (étude de l’automne 2010) et je parie un vélo qu’on trouverait des résultats similaires pour le cancer de la prostate. Une étude Européenne à fait la corrélation entre autisme et proximité des grandes artères motorisées. Mais comme pour la cigarette, le pétromobiliste préfère la facilité immédiate de son « char » en banalisant les « supposés » risques potentiels statistiques d’un futur qu’il ne touche pas aujourd’hui. Et après on nous sollicite pour donner généreusement aux fondations pour trouver une solution aux maladies dont on connait déjà la cause, alors qu’au Pétrokistan on boude le vélo et favorise toujours plus l’expansion de son objet de vénération (et de revenus) préféré: le « char » !

Poumons AVANT APRES pollution

Comments are closed.