LE GUIDON TRAITRE

Le guidon traitre: en milieu urbain un(e) Cycliste Utilitaire frôle souvent les véhicules motorisés plus par obligation que par choix. Quand, à l’arrivée près d’une intersection, le(la) Cyclomobiliste s’apprête à la traverser tout droit, il arrive qu’un pétrovore pressé arrivant par la gauche décide qu’il a le temps de tourner à droite à la  sauvette devant le vélo. S’il a mal calculé sa manoeuvre ou n’a tout simplement pas vu le(la) cycliste (ou s’en fiche), il peut carrément le(la) tasser par contact avec sa carrosserie. Mais le pire c’est quand son miroir accroche le guidon. Cela tourne immédiatement la direction vers la droite, déséquilibrant le(la) Cyclomobilste qui, le plus souvent, tombera en pleine face au sol devant lui, à gauche du vélo échoué, et se retrouvera en parfaite situation pour se faire écraser par la roue arrière du véhicule routier. Les blessures peuvent être graves et même la mort peut emporter le(la) cycliste. Comment prévenir cela ? Avoir un miroir pour savoir en tout temps ce qui arrive par l’arrière gauche (le CSR art. 487 oblige les cyclistes à rouler à droite). Quel que soit le type de guidon (course, montagne, triathlon, VPA custom), il doit être étroit (ex: moins de 22″ de largeur) ainsi en cas de frottement avec la carosserie, ce sont le bras gauche et/ou la jambe gauche qui la touche, donnant une chance de stabilité et de freinage d’urgence au lieu de la cruelle chute.

Guidon traitre

Comments are closed.