CSR: VÉLO = VÉHICULE

CSR: Vélo = Véhicule. Il est intéressant de constater que dans le Code de la Sécurité Routière Québécois (CSR) une bicyclette est nommée « véhicule ». Quand le CSR inclut les véhicules routiers avec les bicyclettes il les nomme « véhicule ». Le véhicule routier étant motorisé (art. 4). Donc un vélo de route n’est pas un véhicule routier mais un véhicule ! Lisez les  articles 249, 286, 288, 359, 359.1, 360, 361, 362, 368, 369, 370, 406, et 411. Bien que certains  amateurs de chevauchées cyclistes aiment leur liberté à tout prix, en milieu urbain, pour le bien-être de la circulation de l’ensemble des usagers routiers, il convient de se comporter comme un « véhicule » si on veut être traité comme tel ! Le vélo à ses particularités que le CSR n’adresse pas, ou adresse mal c’est connu mais tout bon Véhiculariste le sait, bien se conduire donne bonne image et rassure tout en attirant moins la vengeance cyclophobe ! Pensez-y dans vos déplacements cyclo-routiers et répétez mentalement: « je conduis un véhicule, je conduis un véhicule, je conduis un véhicule… ». Ce qui augmente les chances de ne pas être traité en retour comme un touriste immature incompétent et irresponsable par les plus gros que soi protégés par le no-fault (faut se le rappeler !) de notre Pétrocratie, une tonne de métal, des coussins gonflables et le sentiment indécrottablement programmé d’être quelqu’un d’estimable dans la vie puisqu’ils conduisent un « char ». Plus gros et dispendieux le « char », plus l’estime est grande. C’est directement proportionnel sauf rares exceptions.

Comments are closed.