LE MEILLEUR AMI DU « CHAR »

Le meilleur ami du « char »: beaucoup d’automobilistes l’ignorent mais le vélo est leur meilleur ami ! Un vélo c’est un char de moins dans la rue, 10 vélos c’est 10 chars de moins, 100 vélos c’est 100 chars de moins. Comme il faut 4 vélos pour occuper la place d’une compacte et 6 pour occuper la place d’un VUS, 100 vélos n’occupent la place que de 25 compactes ou moins. Et le transport en commun est 4 fois plus libérateur d’espace routier que le vélo ! Pas besoin d’un doctorat en urbanisme ou en mathématique pour comprendre que plus il y a de vélos et de transports en commun, moins les infrastructures sont chargées et donc il y a nécessairement diminution des bouchons de circulation et augmentation de place de stationnement pour les automobilistes restant. (Une étude de la ville de Copenhague montre qu’un Km fait par 1 cycliste leur sauve 16 cent alors que le même Km fait par un automobiliste leur coûte 25 cent) Alors plutôt de se plaindre des vélos ou du transport en commun, les pétros devraient être encore plus égoïstes et se plaindre avec insistance au MTQ du manque de facilités pour les Cyclistes Utilitaires et du manque de transport en commun. Car pour un automobiliste, plus on facilite les accès cyclables utilitaires et le transport en commun, plus cela lui libère de l’espace pour circuler, le contraire attire ses semblables donc les bouchons et les problèmes de stationnement. Il devrait réclamer des pistes cyclables sur tous les ponts, pour toutes les grandes artères et des stationnements sécurisés pour vélos pour toutes les villes du Québec ! C’est dans son plus grand intérêt. Le banlieusard renard rusé roule en sous-compacte avec son Pliant dans la valise et il prend ce dernier à souhait pour se faufiler jusqu’au centre-ville alors que son p’tit char est stationné en périphérie tranquille sans frais et sans problèmes. Futé ce banlieunard !

Renard

Comments are closed.