CANCER DU SEIN ET CIE

Cancer du sein et cie: le 4 oct 2010, un article est paru dans Metro (mini-journal gratuit de Montréal). Bien qu’on sache depuis bien des années que le benzène (un des gaz relâché par les tuyaux d’échappement des véhicules motorisés) est cancérigène (re: CIRC), l’étude citée dans Métro a (re)fait le lien entre le cancer du sein et la pollution automobile. Le taux d’apparition de ce type de cancer est plus élevé pour les femmes qui sont plus exposées à cette pollution. Claire Morissette, grande avocate du Cyclisme Utilitaire a passé sa vie dans les rues les plus achalandées de Montréal et est justement décédée à 57 ans de ce cancer. (3 fév. 2011 un chercheur Montréalais à établi à 25% le taux de maladies cardiovasculaires causé par les micro-particules de la pollution motorisée urbaine, source: radio de Radio-Canada). De plus, le CIRC a établi un lien de cause à effet (quelle surprise !) entre les leucémies infantiles et l’exposition prolongée à la pollution automobile. En Europe, en octobre 2015, une autre étude (GEOCAP du CRESS) corrèle une plus grande fréquence de leucémie myéloblastique chez les enfants demeurant près (150 m ou moins) des grandes artères motorisées. Les cas d’autisme sont aussi supérieurs à la moyenne. Sachant cela, on attend maintenant avec grand espoir que les organismes qui luttent contre le cancer, les maladies coronariennes et l’autisme de concert avec leurs homonymes gouvernementaux  annoncent officiellement que tous les véhicules motorisés à combustion interne sont interdits car ils sont cancérigènes, cardio-vascularigènes et autismiques ! On surveille les nouvelles avec grande fébrilité…

Comments are closed.