LES PORTIÈRES

Les Portières: Un(e) conducteur(trice) de vélo est momentanément forcé(e) (par les motoristes) dans son trajet de frôler les portières des véhicules motorisés stationnés le long de la rue. Une portière s’ouvre subitement sur son passage, il(elle) culbute de son VCT (parfaits catapulteurs) et se ramasse à l’hôpital (c’est quand même mieux qu’à la morgue). Il(elle) apprend qu’il(elle) sera privée de ses jambes le reste de sa vie. Qui est responsable de cette tragédie ? L’ouvreur(euse) de portière qui a mal regardé ? (CSR 430 = 52$ + 0 point d’inaptitude et bien sûr béni par le no-fault). La ville ? (coûteux d’élargir les rues). Les constructeurs automobiles ? (peux pas mettre des portière coulissantes sur tous les véhicules). Les véhicules motorisés qui frôlaient le(la) cycliste à sa gauche ? (responsabilité collective, on peut repasser plus tard). Qui est responsable ?? Alors qu’on dépense des millions pour la sécurité des piétons en leur faisant des trottoirs partout déblayés et gravellisés à coup de 6,000Km par tempête l’hiver à Montréal, alors qu’on rappelle des véhicules défectueux à coup de millier pour la sécurité des conducteurs, alors qu’on ferme les yeux sur la négligence motorisée individuelle ou collective, alors que le MTQ attend des morts comme sur la 112 (printemps 2010 3 cyclistes happés décèdent du coup) pour appliquer ses propres politiques d’asphaltage des accotements, le(la) seul(e) vrai(e) coupable sous-entendu(e) sera toujours… le(la) cycliste ! Il(elle) n’avait qu’a prendre un CHAR comme « tout le monde » nom de Dieu ! Chaque année, plusieurs dizaines de Cyclistes Utilitaires non fautifs y goûtent à un degré ou un autre seulement au Québec. Et aux vierges offensées par la lecture de ce paragraphe, nous disons: prouvez-nous donc le contraire pour voir ! Prouvez-nous que les Cyclomobilistes ne sont pas traités comme des citoyens de 3e classe, des citoyens présumés coupables dans tous les cas et à qui incombe de faire la preuve de leur innocence et de leur vulnérabilité devant un système pétro-addict véhiculiste triomphaliste inimputable qui au mieux les tolèrent sur papier gouvernemental et municipal et dans le discours javelisant vert « policitally correct »!

Accident Vélo

Et le virage à droite devient aussi problématique autant pour les piétons que pour les conducteurs de VPH d’après les statistiques parues récemment (août 2010) au Québec.

Comments are closed.