LES DÉMOTIVATEURS

Les démotivateurs: vu dans l’autre sens positif ce serait les sources de motivation pour utiliser un vélo comme un moyen régulier de transport. Mais quels sont les facteurs démotivants pour le faire ? La température maussade, la distance trop grande, le manque de nutriments énergisants, un vélo mal entretenu ou/et anti-ergonomique, le rapport gras/protéines dans les muscles, la simple paresse ou/et loi du moindre effort, la désapprobation de sa classe sociale, la vieillesse avancée, les handicaps variés, l’absence d’infrastructure, la peur (de côtoyer les masses métalliques  motorisées), la programmation de l’inconscient collectif par hypnose de l’image de soi accrue via l’automobile, etc. Le pire est sans conteste le dernier car il se cache au tréfonds de l’individu bien à l’abri de sa conscience rationnelle tout en travestissant sa conscience citoyenne par un égoïsme bourgeois auto-triomphant.

Comments are closed.