TOLÉRANCE VÉLO

Tolérance Vélo: condition subjective des usagers de la route envers les Cyclistes Utilitaires. Grâce au discours écologique moderne et à la plus grande quantité de Cyclistes Utilitaires d’année en année dans le milieu urbain et banlieusard, les usagers de la route sont de plus en plus tolérants au partage citoyen de la rue avec les utilisateurs de micro-transport. Mais attention, cette Tolérance Vélo est fragile et chaque fois qu’un utilisateur de la route subit un inconfort, un dérangement, une nervosité causé par le comportement imprévisible, anarchique ou illégal d’un cycliste qu’il croise sur son passage, cette Tolérance Vélo diminue d’un cran et peut éventuellement basculer en Intolérance qui sera subie ensuite par un Cycliste Utilitaire comme un karma collectif même si celui-ci a une conduite impeccable. Dans la tête d’un utilisateur de transport motorisé, un cycliste est un cycliste et ils sont donc tous pareils (ce qui est tout à fait faux évidemment, pas plus que ne sont tous pareils les automobilistes ou les camionneurs).

Comments are closed.