RÉCRÉO-SMOG et CYCLO-SMOG

Récréo-smog et Cyclo-smog: effectif de mai à septembre et particulièrement dangeureux en mai et juin (suivant la saison des mouches piquantes dans le nord !). C’est la sortie en masse des cloitrés de l’hiver sur les pistes « cyclables » (scuzez, utilisables par tout ce qui bouge et se stationne à moteur) et les rues pour le simple (et sain) plaisir de sortir enfin (son nombril je-me-moi) de chez soi. Planchistes insouciants, patins à roues alignées ondulant trop large, cycleux amateurs, anarchistes sur roues, courseux du dimanche, jeunes ou moins jeunes etc., ils ont en commun de ne pas être Véhicularistes, ni Fluidistes, ni Subliministes donc, ignorent carrément les règles de base de sécurité, les autres mobilistes, les principes élementaires de la courtoisie de la route et du bon sens en circulant de façon aléatoire, imprévisible, arrogante voire suicidaire, nourrissant ainsi chaque année la frustration grandissante des automobilistes et des Cyclomobilistes. De façon prévisible, l’automobiliste ne fera pas la différence entre ces deux types de cyclistes (Cyclomobiliste et cyclo-smoguiste) et pour lui, tout cycliste mérite une bonne leçon en plus d’être extirpé des routes et rues pour être « dompé » sur les pistes de loisirs vertes ou pas. Le récréo-smog à deux roues est la principale cause de la mauvaise publicité faite aux cyclistes en général et du comportement agressif de certains pétrosaures triomphalistes voulant faire la loi sur LEUR rue, dans LEUR pétrocratie.

recro-smog

Comments are closed.